Downloads   Galeries   Livre d´or   Partenaires   Contact   Vidéos   Forums   Liens   
  Accueil
  Actualité
  Agendas
  Organisation
  Projets
  Communauté
  Perdu de vue
  Annonces
  Audios
  Culture
  Sports
  Interviews
  Santé
  MAKEA-WORLD News
  Direction MWA
  Bureau MWA Cameroun
  Le Sénat MWA
  Histoire du quartier Makea


Reservé aux membres enregistrés !

username:

Password:



Enregistrez vous

Avez vous perdu votre login?




De Chedjou-Management.info

Makea Dasso Lek

makeagermany · M.A.G-Makea e.V

Association des femmes Camerounaise de Ffm. :Cameroun Meet The World

Makea World

Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)

Camerounlink.net



24.02.2012

Carnage des Eléphants: L’Union Européenne fait pression sur le Cameroun/Près de 500 éléphants ont ét 

La carcasse d´un éléphant dans le parc national de Bouba Ndjidda - 16/02/2012.
Photo: © AP/SIPA/AP


La montée galopante du grand braconnage dans les aires protégées, principalement avec le cas récent du carnage des éléphants orchestré par les chevaliers soudano-tchadiens dans le parc national de Bouba Ndjidda, inquiète le chef de la délégation de l’Union-européenne au Cameroun.

D´abord le contexte. Depuis plus d´une décennie, si on s´en tient aux informations collectées à bonne source au ministère des forêts et de la faune, le braconnage à grande échelle des pachydermes continue à défrayer la chronique malgré les mesures prises par les gouvernements de plusieurs pays africains avec l´appui des organismes et Ong œuvrant dans la conservation. Le cas le plus grave, ayant déchaîné les .colères et le déchantement général, reste le carnage perpétré en début d´année au niveau du Parc national de Bouba Ndjidda, par des chevaliers dont on estime être des soudano-tchadiens en transit par le Parc national de Sena Dura au Tchad. Selon des sources dignes de foi, ces braconniers, armés d´armes automatiques de marque kalachnikov, ont mené des multiples agressions dans le parc entre le 5 et 24 janvier 2012. Un nombre important d´éléphants a été abattu. Au cours de cette période ils ont procédé à l´extermination d´éléphants de taille, d´âge et de sexe confondus. Si le nombre exact d´animaux tués au cours de ce carnage reste encore à déterminer, une certaines opinion fait état de plus d´une cinquantaine à deux cents éléphants abattus. «Il s´agit là d´un véritable massacre. A cette allure, il ne restera plus un seul pachyderme en vie. Le désastre est profond et affligeant», s´indigne un éco garde.

Face à la complaisance et l´inertie du gouvernement camerounais, dont l´importance de la décimation des espèces protégées ne semble pas suggérer des mesures offensives de répression et de surveillance, l´Union européenne, par la voix de Raul Mateus Paula, ambassadeur et chef de la délégation au Cameroun, a tiré la sonnette d´alarme. En date du 13 février, il a saisi par voie de courrier, le ministère des forêts et de la faune, pour lui signifier l´urgence qu´il y a pour le Cameroun, de constater que le phénomène du grand braconnage dans les aires protégées en général et les complexes transfrontaliers en particulier a pris des proportions inquiétantes ces derniers temps. Ale croire, le carnage a atteint une cote d´alerte qui impose au Cameroun de prendre le Taureau par les cornes. Le chef de la délégation de l´Union européenne au Cameroun, n´a pas fait que saisir le ministère des forêts. Sachant le rôle, la complaisance, les basses manœuvres, le trafic d´influence et la prise d´intérêts que certaines administrations ont dans le commerce illicite du bois et des produits fauniques, Raul Mateus Paula, a fait copie de sa correspondance au secrétaire général de la présidence de la République, aux services du premier ministre, au ministre de la Justice et Garde des Sceaux, au ministre de l´Administration territoriale et de la décentralisation et au ministre du tourisme. Selon nos sources, l´ambassadeur de l´Union européenne au Cameroun, compte si rien n´est fait, maintenir la pression sur le Cameroun, en sollicitant l´appui des ambassadeurs des pays occidentaux. Sa démarche trouve une légitimation dans le sens où, il est question de prendre la situation à bras le corps dans le but de mettre rapidement fin au carnage perpétuel; pour l´intérêt de la biodiversité, la survie de l´industrie touristique au Cameroun; davantage pour des questions de souveraineté et de sécurité nationale.


Des statistiques et chiffres qui fâchent

Un tour dans les services du ministère des forêts et de la faune, à la vue des chiffres, l’observateur curieux est atteint de colère et d´indignation. En attendant les statistiques sur les années 2010 et 2011, pour la seule année 2009, l´an a enregistré: 283 fusils et 1262 munitions, 274 pointes d´ivoire (soit 137 éléphants abattus) saisis, 379 campements détruits. Pour 631 patrouilles faites 230 procès-verbaux ont été dressés. Le braconnage de certaines espèces a pris des proportions si alarmantes au point où certaines espèces sont considérées comme complètement disparues (le cas du rhinocéros noir). S´agissant des accrochages avec les éco gardes camerounais, la situation est alarmante. Les décomptes font état de plus de trois (03) décès par an dans l´ensemble des aires protégées. «Au Cameroun, nous assistons depuis quelques temps au carnage des éléphants orchestré par des braconniers puissamment armés en provenance des pays voisins. En effet, au deuxième trimestre de l´année dernière, plus de dix (10) éléphants ont été abattus dans le Parc national de la vallée du Mbéré et dans d´autres aires protégées comme le Parc national de Lobeké. En février 2010, 15 éléphants ont été abattus au Parc national de Bouba Ndjidda. 44 pointes d´ivoires (22 éléphants) saisies dans le département de la Boumba et Ngoko», affirme un haut cadre du Minfof.

© Souley ONOHIOLO | Le Messager


Près de 500 éléphants ont été tués en moins de deux mois au Cameroun


Le Cameroun est devenu le cimetière des éléphants. Près de 500 éléphants ont été tués par des braconniers soudanais et tchadiens dans le parc national de Bouba Ndjidda dans le nord-est du Cameroun, selon le conservateur de ce parc, Mathieu Fomepa.

"De façon formelle, nous avons fait un décompte de 458 carcasses", a-t-il ajouté, précisant que "ces chiffres doivent être en deçà de la réalité parce que le parc s´étend sur 220 000 hectares et ce n´est pas facile de le parcourir pour avoir des données exactes", explique Mathieu Fomepa.

Impunité des braconniers

Ces braconniers sont "équipés d´armes de guerre automatiques, opérant en groupes organisés et progressant à cheval. (...) Rien ne semble pouvoir les arrêter dans cette quête effrénée d´ivoire qu´ils débutent en Centrafrique mi-novembre, poursuivent au Tchad en décembre et qu´ils clôturent au Cameroun en janvier", explique Céline Sissler-Bienvenu pour le Fonds international pour la protection des animaux (Ifaw) sur le site de l´organisation.

De sources concordantes, le braconnage dans les parcs animaliers au Cameroun est en recrudescence depuis plusieurs mois. Selon des experts interrogés récemment par l´AFP, le trafic d´ivoire dans la sous-région prend majoritairement la direction de l´Asie. "Le nombre d´éléphants vivant au Cameroun (...) oscillerait entre 1 000 et 5 000 individus, selon les chiffres de l´Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) datant de 2007", rapporte Le Monde (article payant). Et le WWF, cité par le quotidien déplore l´impunité dont jouissent les braconniers:"Dans toute l´Afrique centrale, nos efforts sont anéantis parce que la loi n´est pas appliquée. Les braconniers ne sont jamais condamnés, alors ils reviennent".

© AFP


Makea World Social Programme: Aidez-nous a aider

Pour nous remercier d´avoir mis cet article à votre disposition, vous
pouvez aider le programme social de Makea World à lutter contre la
pauvrêté, les maladies et l´analphabétisme des plus faibles. Merci !


Le portail makea-world.com veut aider les enfants de Makea dans les domaines suivants par des actions concrêtes:

-L´eau potable pour tous

-Education pour tous

-Lutter contre la Malaria

Comment soutenir le programme?

-Par le soutien financier des programmes et projets qui existent sur place et qui agissent déjà dans ces directions.

-Par la location de nos espaces publicitaires

-Par votre engagement pour cette juste cause


La seule chose qu´on vous demande est de recommender à vos amis(es) et
connaissances de visiter régulièrement notre portail makea-world.com
soutenez les plus faibles avec vos clics.

Nous vous informerons régulièrement par le site sur les projets qui ont été réalisés avec votre apport.

Toute l´équipe de Makea World vous remercie grandement pour votre action pour les couches sociales les plus défavorisées.
La direction
 

Source:  | Hits: 4031 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Afrique & Monde: Amnésie: Les Génocides de la France en Afrique
( | 29.12.2011 | 2955 hits  | 0 R)

  ECONOMIE: Chocolat: va-t-on bientôt manquer de cacao ?
( | 29.12.2011 | 2515 hits  | 0 R)

  Cameroun-Diplomatie : Idriss Déby Itno en visite ce jour à Yaoundé
( | 29.12.2011 | 2245 hits  | 0 R)

  Message de fin d’année aux enfants de Makéa dans le Monde par le Président Flaubert Ngalani
( | 28.12.2011 | 7534 hits  | 0 R)

  Cameroun : le coach Biya joue la continuité
( | 28.12.2011 | 3692 hits  | 0 R)

  Charly Gabriel Mbock dissèque l’Opération Epervier
( | 28.12.2011 | 3648 hits  | 0 R)

  Cameroun: Jean-Marie Atangana Soutien : Les confessions du Cardinal Tumi sur Atangana Mebara
( | 28.12.2011 | 3592 hits  | 0 R)

  CAMEROUN-POINT DE VUE: POURQUOI EDGAR-ALAIN MEBE NGO’O MERITE LA PRISON
( | 28.12.2011 | 3421 hits  | 0 R)

  Les causes du blocage du processus de démocratisation en Afrique subsaharienne
( | 28.12.2011 | 3228 hits  | 0 R)

  Cameroun: Complot politique contre Enoh Meyomesse, penseur dissident inflexible
( | 27.12.2011 | 6092 hits  | 0 R)

  Sénégal, Présidentielles 2012: Qui peut arrêter Wade ?/Chronique de Jean-Baptiste Placca: Elections bâclées et confiscation du pouvoir
( | 27.12.2011 | 3579 hits  | 0 R)

  Cameroun-Plagiat présumé : Maurice Kamto et Jean Claude Tcheuwa ripostent
( | 27.12.2011 | 3320 hits  | 0 R)

  Cameroun: Eto’o Telecom :Plus de 50.000 puces déjà vendues/Téléphonie mobile: Trois nouveaux opérateurs d’ici fin 2012
( | 27.12.2011 | 3106 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwe : «L’Union africaine semble être sous tutelle de l’Occident»
( | 27.12.2011 | 2851 hits  | 0 R)

  Les hommes préfèrent-ils les femmes claires de peau ?
( | 24.12.2011 | 3628 hits  | 0 R)

  Cameroun: Réveillons-nous
( | 24.12.2011 | 3507 hits  | 0 R)

  Cameroun-Interview: Esso Essomba : Les fonctionnaires ont mis le Cameroun à terre
( | 23.12.2011 | 5376 hits  | 0 R)

  France/Immigration: Le ministre français de l’Intérieur s’attaque à la «délinquance étrangère»/Etudiants étrangers : Guéant reçu par Sarkozy
( | 23.12.2011 | 3818 hits  | 0 R)

  MWA: Discours de Noël du Président
( | 23.12.2011 | 3524 hits  | 0 R)

  Cameroun: Biya - Amadou Ali: Divorce consommé !
( | 23.12.2011 | 3234 hits  | 0 R)

  Culture-Littérature : Écrire sans la France ?/Miss Black France : un concours pour célébrer la beauté noire
( | 23.12.2011 | 2841 hits  | 0 R)

  Le portrait de la semaine: Samuel Eto’o Fils : L’enfant terrible du football camerounais
( | 23.12.2011 | 2793 hits  | 0 R)

  Cameroun-Titus Edzoa : Toute cette affaire est une grosse arnaque juridique !
( | 22.12.2011 | 4074 hits  | 0 R)

  RDC: à son tour, Tshisekedi se prépare à prêter serment/Violences électorales en RDC : la justice congolaise ouvre une enquête
( | 22.12.2011 | 3885 hits  | 0 R)

  Cameroun-Enquete: Suspension de Samuel Eto’o Fils : Aux sources du mal
( | 22.12.2011 | 3642 hits  | 0 R)

  La justice ivoirienne maintient en prison une vingtaine de partisans pro-Gbagbo/rencontre entre Soro et les procureurs de la CPI à New-York
( | 22.12.2011 | 3280 hits  | 0 R)

  Cameroun-Cultures: Spectacle : Des vieilles gloires font encore rêver/Un autre album de Manu Dibango
( | 22.12.2011 | 3250 hits  | 0 R)

  Enquete: Cour pénale internationale : Comme un justicier sélectif
( | 21.12.2011 | 5240 hits  | 0 R)

  L’appel au Cameroun désormais facile et moins cher avec Rebtel
( | 21.12.2011 | 4750 hits  | 0 R)

  RDC : pas de fausse note mais un grand isolement diplomatique pour l´investiture de Joseph Kabila/Revue de presse Afrique
( | 21.12.2011 | 3269 hits  | 0 R)

  Gouvernance misogyne: Dix ans, huit ministres femmes (dossier)
( | 21.12.2011 | 2858 hits  | 0 R)

  Cameroun-Banque agricole : La mise en place se fait attendre
( | 21.12.2011 | 2697 hits  | 0 R)

  Cameroun: 33 milliards de plus pour Lom Pangar
( | 20.12.2011 | 4964 hits  | 0 R)

  Le Cameroun a mal à son Eto´o
( | 20.12.2011 | 4403 hits  | 0 R)

  Cameroun-Politique: Gouvernement : Sourde grogne parmi les cadres de l’Undp
( | 20.12.2011 | 3699 hits  | 0 R)

  France: Grève dans les aéroports : Guéant prêt à recourir aux forces de l´ordre
( | 20.12.2011 | 3250 hits  | 0 R)

  RDC: Joseph Kabila officiellement investi pour un second mandat/Revue de presse Afrique: coup de balai au sein de l’armée ivoirienne
( | 20.12.2011 | 2863 hits  | 0 R)

  Cameroun-Politique: Rhétorique : Des feuilles sans route pour Paul Biya/Commentaire: L’Etat, le parti et les autres
( | 19.12.2011 | 3359 hits  | 0 R)

  Le « remaniement » gouvernemental : une inaction en Afrique postcoloniale
( | 19.12.2011 | 3197 hits  | 0 R)

  En RDC, Etienne Tshisekedi et Joseph Kabila se disputent le fauteuil présidentiel
( | 19.12.2011 | 3089 hits  | 0 R)

  Cameroun-Mémoires: Félix Moumié : mort au thallium. Ernest Ouandié : homme-courage
( | 19.12.2011 | 3079 hits  | 0 R)

  RDC: Joseph Kabila président, une proclamation surprise
( | 17.12.2011 | 3927 hits  | 0 R)

  Gabon: élections législatives sous surveillance d´observateurs internationaux
( | 17.12.2011 | 3608 hits  | 0 R)

  Cameroun : Une colonisation décomplexée
( | 17.12.2011 | 3137 hits  | 0 R)

  Ce génocide que la France refuse de reconnaître au Cameroun
( | 17.12.2011 | 2995 hits  | 0 R)

  France: La circulaire Guéant préoccupe les entreprises
( | 17.12.2011 | 2600 hits  | 0 R)

  Cameroun-Rdpc : Les chantiers de Jean Nkuété
( | 16.12.2011 | 3922 hits  | 0 R)

  Le portrait de la semaine: Ferdinand Ngoh Ngoh : Comme une dernière balle du shérif Biya
( | 16.12.2011 | 3758 hits  | 0 R)

  Canada: L’esclavage moderne touche aussi le Canada
( | 16.12.2011 | 3422 hits  | 0 R)

  Cameroun-Gouvernement : Paul Biya ressuscite les feuilles de route Le chef de l’Etat donne un mois et demi aux ministres pour élaborer leurs plans d’a
( | 16.12.2011 | 3157 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |  16 |  17 |  18 |  19 |  20 |  21 |  22 |  23 |  24 |  25 |  26 |  27 |  28 |  29 |  30 |  31 |  32 |  33 |  34 |  35 |  36 |  37 |  38 |  39 |  40 |  41 |  42 |  43 |  44 |  45 |  46 |  47 |  48 |  49 |  50 |  51 |  52 |  53 |  54 |  55 |  56 |  57 |  58 |  59 |  60 |  61 |  62 |  63 |  64 |  65 |  66 |  67 |  68 |  69 |  70 |  71 |  72 |  73 |  74 |  75 |  76 |  77 |  78 |  79 |  80 |  81 |  82 |  83 |  84 |  85 |  86 |  87 |  88 |  89 |  90 |  91 |  92 |  93 |  94 |  95 |  96 |  97 |  98 |  99 |  100 |  101 |  102 |  103 |  104 |  105 |  106 |  107 |  108 |  109 |  110 |  111 |  112 |  113 |  114 |  115 |  116 |  117 |  118 |  119 |  120 |  121 |  122 |  123 |  124 |  125 |  126 |  127 |  128 |  129 |  130 |  131 |  132 |  133 |      ... >|



 



 
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks